Oscar Temaru porte plainte contre Christian Estrosi

Publié le par titof

PAPEETE, Polynésie française (Reuters) - A cinq jours des élections territoriales en Polynésie française, le président indépendantiste Oscar Temaru a porté plainte contre le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Christian Estrosi, pour avoir "influencé la conscience des électeurs".

"Ce sont des pratiques dignes d'une autre époque. C'est la première fois que l'on dépose plainte contre un ministre d'Etat", a déclaré Oscar Temaru à la presse.

"Il ne faut pas que M. Estrosi se croit au-dessus des lois. Quand on voit ce qui arrive à Jacques Chirac ou à Dominique de Villepin, pourquoi pas Estrosi aussi?", a-t-il ajouté.

L'Union pour la démocratie (UDLP), coalition à large majorité indépendantiste conduite par le président polynésien, accuse Christian Estrosi d'avoir influencé les électeurs en venant à Tahiti au mois de décembre, avant l'ouverture de la campagne pour les élections dont le premier tour a lieu dimanche prochain.

Au cours de cette visite, le ministre avait signé une convention pour l'assainissement des eaux usées de la commune de Papeete, qui ne dispose ni de tout à l'égout ni de station d'épuration. Pour l'UPLD, cette signature pourrait fausser le prochain scrutin.

Le parti d'Oscar Temaru reproche également à Christian Estrosi de vouloir faire des Marquises une collectivité territoriale à part entière ne dépendant plus de Tahiti.

Le secrétaire d'Etat a toujours démenti cela. Lors de son voyage aux Marquises en décembre dernier, Christian Estrosi avait expliqué qu'il souhaitait, par un projet de loi, renforcer le pouvoir des communes de Polynésie française pour permettre à l'Etat de les aider financièrement plus directement.

Christian Estrosi parlait des 48 communes constituant la Polynésie française et non pas des seules îles Marquises. Un maire avait, à cette occasion, demandé l'ouverture d'une réflexion sur la séparation des Marquises d'avec le reste de la Polynésie, Tahiti étant accusé par cet élu de monopoliser les aides de la France.

Daniel Pardon

Publié dans Actualités

Commenter cet article