La fille Pineau-Valencienne épinglée pour fraude au RMI

Publié le par titof

Laurence Pineau-Valencienne, pourtant assujettie à l'ISF, et son compagnon ont indûment perçu 40.000 euros de RMI en 6 ans.

Laurence Pineau-Valencienne a été condamnée jeudi pour avoir indûment perçu le RMI pendant plusieurs années, selon l'édition du Parisien datée vendredi 25 janvier. La fille de l'ex-patron du groupe Schneider et son compagnon se sont vus infliger une peine de 8 mois de prison avec sursis et 25.000 euros d'amende chacun pour avoir touché le Revenu minimum d'insertion pendant 6 ans. La 15e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre a ainsi doublé les réquisitions du ministère public, se prévalant du "comportement inadmissible et insupportable" des prévenus. Les avocats de la défense ont d'ores et déjà annoncé leur intention de faire appel.

Remboursement de 2 ans d'allocations indues

La justice reproche à Adda Osmani d'avoir indûment reçu 40.000 euros de RMI entre février 1999 et mai 2005, en ne déclarant que ses revenus d'intermittent du spectacle à la CAF en tant que "couple sans ressources avec enfant", omettant ceux de Laurence Pineau-Valencienne pourtant assujettie à l'impôt sur la fortune. Celle-ci, a souligné la justice, peut de fait se prévaloir d'un patrimoine immobilier "objectivement conséquent" et d'un compte bancaire qui a vu circuler 650.000 euros de capitaux entre 1998 et 2005.
L'affaire a été découverte grâce au transfert du dossier d'Adda Osmani, qui avait permis de le croiser avec celui de Laurence Pinault-Valencienne.

Poursuivie pour "complicité", cette dernière a à ce jour remboursé 2 ans d'allocations indues, soit 14.000 euros.

LA SOURCE

Publié dans Actualité Judiciaire

Commenter cet article