Deux législatives partielles à valeur de test à six semaines des municipales

Publié le par titof

PARIS (AFP) - A six semaines du premier tour des municipales et des cantonales, l'opposition se lance dimanche à l'assaut de deux sièges de députés UMP lors de législatives partielles qui auront valeur de test, alors que Nicolas Sarkozy décroche dans les sondages.

Ces deux élections, organisées à la suite de l'invalidation des élus UMP par le Conseil constitutionnel, sont considérées comme très importantes par le PS qui espère que ses candidats seront "les hirondelles qui vont annoncer le printemps de la gauche".

Le scrutin dans la 12e circonscription des Hauts-de-Seine, "au coeur du sarkozysme", selon la patron du PS François Hollande qui y est allé tenir meeting, est particulièrement emblématique.

Le duel entre Philippe Kaltenbach, maire PS de Clamart, et Jean-Pierre Schosteck, maire UMP de Chatillon, permettra en effet de vérifier si la chute de popularité du chef de l'Etat dans tous les récents sondages se traduit concrètement dans les urnes.

Toutes les enquêtes publiées depuis le début de l'année montrent un décrochage de Nicolas Sarkozy dans l'opinion, malgré la succession de déplacements et discours censés relancer son action. Au point que les opinions défavorables sont aujourd'hui supérieures aux jugements positifs.

Un vrai "trou d'air" que les analystes attribuent d'une part aux promesses non tenues sur l'augmentation du pouvoir d'achat mais aussi à la surexposition médiatique de sa liaison avec la chanteuse Carla Bruni et à la frénésie "people" qu'elle continue à susciter.

Vendredi, un sondage CSA sur les intentions de vote aux municipales indiquait que 46% des Français avaient l'intention de voter pour les listes de gauche et 40% pour les listes de la majorité. Même si les considérations locales prédominent dans le choix des électeurs, 23% affirmaient vouloir profiter du scrutin pour s'opposer à Nicolas Sarkozy.

La seconde partielle du week-end à Chartres (Eure-et-Loir) sera l'occasion de le vérifier, dans une circonscription où l'UMP ne l'avait emporté que d'une poignée de voix (59) en juin dernier. Le résultat du duel entre le maire UMP de Chartres Jean-Pierre Gorges et la socialiste Françoise Vallet, pourrait être décisif dans leur lutte pour le fauteuil de maire.

Publié dans Actualités

Commenter cet article