Nicolas Sarkozy "paie cher ses vacances", ironise Hollande

Publié le par titof

PALAISEAU, Essonne (Reuters) - Le "comportement personnel" de Nicolas Sarkozy explique en grande partie son décrochage dans les sondages, a estimé jeudi François Hollande.

"Il ne peut pas y avoir un hiatus aussi grand entre les sacrifices demandés aux Français dans leur vie quotidienne et le train de vie de Nicolas Sarkozy au sommet de l'Etat", a déclaré le premier secrétaire du Parti socialiste en marge d'une visite sur le thème du logement en Ile-de-France.

"Je pense qu'il paie cher ses vacances. Certes, elles ne lui ont pas coûté, mais politiquement elles lui coûtent", a-t-il ajouté.

Deux autres raisons expliquent le trou d'air sondagier que traverse l'exécutif selon François Hollande: les promesses électorales non tenues sur le pouvoir d'achat et le "moral particulièrement bas" des Français.

"Il ne peut pas y avoir de confiance dans le président de la République quand on n'a pas confiance dans l'avenir du pays", a-t-il souligné.

A six semaines des élections municipales, cette chute de popularité présidentielle est-elle de bon augure pour la gauche?

"Ce n'est pas parce qu'il y a une chute de confiance à l'égard de Nicolas Sarkozy et de l'exécutif que pour autant les socialistes devraient tomber dans l'euphorie", a mis en garde François Hollande qui mène en mars sa dernière bataille électorale à la tête du PS avant de passer la main à l'automne.

"Le Parti socialiste doit demander la confiance des Français non pas seulement pour exprimer leur colère (mais aussi) pour être convaincant sur l'utilité des politiques publiques qu'il veut mettre en place" dans les transports, le logement, les crèches ou les personnes âgées, a-t-il souligné.

Laure Bretton

Publié dans Actualités

Commenter cet article