Le "Président bling bling", un Président de pacotille ?

Publié le par titof

Et si la baisse de considération croissante qui entoure la fonction présidentielle et la politique en général était voulue ?

Voulu le côté ridicule et amateur des interventions du Président que certains ont cru pris de boisson au G8, voulu l’incompétence évidente de certains ministres qui n’ouvrent la bouche que pour dire ce qui sera démenti le lendemain par les faits ou par un autre ministre, voulu l’impréparation des dossiers, voulu le traitement de laquais réservé à Bernard Kouchner, François Fillon et tant d’autres, voulu le côté combat du guignol et du gendarme, voulu les nains et les ballerines qui gravitent dans cette cour qui s’apparente plus à une cour des miracles qu’à un gouvernement, voulu ces discours remplis d’approximations et de fanfaronnades, voulu le Disneyland et la Staracadémisation politique…
Voulu par qui ?

A qui profite le crime ?

A ce monde des affaires qui se croit le seul monde, à ces intérêts financiers qui pensent que le débat politique n’est qu’un jeu abandonné au peuple pour l’amuser pendant que les gens sérieux s’occupent à se partager le monde. Ce monde des affaires qui traite les citoyens comme des ressources humaines ou des clients-gogo, pille la planète, amasse des fortunes qui faussent le jeu économique, trompe le fisc, viole les règles démocratiques, licencie et délocalise ?
L’oligarchie financière contre la politique et contre la volonté du peuple, voici où nous en sommes. Un éternel retour ?

Nous citoyens qui pensons avoir le droit de décider pour et par nous-mêmes, que deviendrons-nous ? Dindons de cette farce, victimes et complices consentants ?

Laisserons-nous la politique être dirigée par des patrons qui ne répondent que devant leurs actionnaires… avec leur avocat comme Président.

Faudra t-il réagir comme ont réagi nos ancêtres,quand vraiment la coupe était pleine, ou trouverons nous une réponse pacifique au « ya basta »,« ras le bol »,« nunca mas »,« nia prou »,« mushkila »…

Mémoires pour l’avenir

Publié dans Vu sur le Web

Commenter cet article