On s’en fout mais je vous l’dit quand même.

Publié le par titof

Le père de Carla Bruni en Roumanie avec Sarkozy. Surprise de la délégation (Jouyet, Martinon, Lévitte…) qui accompagne Nicolas Sarkozy en Roumanie : Maurizio Remmert, le père biologique de la nouvelle Première dame de France, a été lui-aussi invité par Sarko. Déjà présent à Versailles ce week-end, cet entrepreneur de 61 ans que Carla Bruni connaît peu se retrouve donc dans la suite du chef de l’Etat à Bucarest. A la mort de son père « officiel », Alberto, la mère de Carla avait dévoilé à sa fille sa véritable filiation. Maurizio Remmert vit désormais au Brésil.

Copé contre Sarkozy. Le 29 janvier, Jean-François Copé était l’invité, à l’hôtel Loti, près de la Concorde à Paris, d’un club qui réunit notamment les étudiants marocains issus des grandes écoles françaises en France et d’autres personnalités. Outre, comme l’a déjà raconté le Point.fr, que Copé s’est déclaré candidat à la présidentielle… en 2017, il a essayé d’user le moins possible de la langue de bois. Ainsi il a confirmé aux participants qu’il était régulièrement en désaccord avec Sarkozy : « Je ne suis pas le porte-parole de Nicolas Sarkozy : je n’aurais jamais employé le mot racaille et pas plus de moutons égorgés dans la baignoire ». A peine démago, le président du groupe UMP à l’Assemblée a affirmé que dans la devise républicaine, le plus important c’était la fraternité. Des socialistes présents dans la salle l’ont encouragé à pratiquer l’ouverture : « Vous nous avez débarrassé de Fadela Amara, on vous donne aussi Malek Boutih », ont-ils conclu.

Cercle Concorde : les prisons se vident. Après l’ancien gendarme du GIGN Paul Barril, et son acolyte spécialisé dans les entourloupes françafricaines Olivier Bazin, deux autres mis en examen dans l’affaire du cercle de jeux Concorde ont été libérés en fin de semaine dernière. Et pas des moindres. Il s’agit de l’expert comptable du cercle, Jean-Luc Berthon et d’Antoine Lantiéri, le frère de Monsieur Paul, qui lui est toujours en cavale. A suivre…

Gaudin contre les juges. La nomination du nouveau procureur général de Marseille Jacques Dallest, qui sera effective en mars, comme l’a annoncé Bakchich, en a surpris plus d’un à la chancellerie. Aux habitués de la place Vendôme, Laurent Le Mesle, le procureur général de Paris, a du expliquer « qu’il y a des raisons qui ne tiennent pas qu’à la hiérarchie judiciaire ». Une pierre dans le jardin du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, jamais le dernier à glisser que « tous ces juges, ils sont de gauche ». Les Marseillais exagèrent si souvent….

D’après www.bakchich.info

Publié dans Vu sur le Web

Commenter cet article