La victoire de Clinton en Californie, un tournant ?

Publié le par titof

SAN FRANCISCO (Reuters) - Si, dans les semaines ou les mois à venir, Hillary Clinton est consacrée candidate du Parti démocrate à la Maison blanche, les politologues estimeront sans doute que sa victoire à la primaire de Californie avait marqué un tournant.

La raison, au-delà de la complexité du mode d'attribution des délégués, viendrait de la vocation du "Golden State", l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis, à dessiner LA tendance au cours des primaires. Le fait que dans les 21 autres Etats où se prononçaient les électeurs démocrates, Clinton et Obama étaient globalement au coude à coude, mardi, a accru l'attention portée au vote de la Californie.

"La Californie a été très, très cruciale", a estimé le sondeur Mervin Field, qui suit les élections présidentielles américaines depuis un bon demi-siècle. "Le fait qu'il (Obama) ne l'a pas emporté pourrait marquer une victoire-tournant pour Hillary Clinton, ainsi qu'un coup d'arrêt à la progression d'Obama."

Hillary Clinton, qui pourrait devenir la première femme à accéder à la Maison blanche, s'est employée à tirer parti des puissants soutiens dont bénéficie son mari, Bill, en Californie et elle s'est acquis l'amitié de certaines personnalités à Hollywood comme dans la Silicon Valley.

Ainsi a-t-elle obtenu le soutien de hauts responsables de Californie - la huitième économie au monde - comme la sénatrice Dianne Feinstein, ou encore les maires de Los Angeles et de San Francisco. Les femmes et les hispaniques ont majoritairement soutenu, comme prévu, l'ex-première dame des Etats-Unis, qui, fréquemment accompagnée de son époux, a tenu rassemblement après rassemblement à travers la Californie.

Obama, de son côté, s'est rendu dans d'autres Etats, comme l'Idaho, où l'on devait voter lors du "Super mardi". Le sénateur de l'Illinois s'est montré au côté de ses soutiens les plus médiatiques : le sénateur Ted Kennedy, frère de l'ancien président John F. Kennedy, la présentatrice vedette Oprah Winfrey, Caroline Kennedy, fille de l'ancien président. Ou encore Maria Shriver, nièce de l'ancien président Kennedy et épouse du gouverneur de Californie, le républicain modéré Arnold Schwarzenegger.

"Si Barack Obama était un Etat, il serait la Californie", a déclaré celle-ci peu avant le Super Mardi.

ATTENDRE JUSQU'À LA CONVENTION ?

Le nom des Kennedy résonne encore avec force en Californie, mais il n'a pas réussi à hisser Obama à la première place, pas plus que dans le Massachusetts, dont Ted Kennedy est le sénateur. Un autre sénateur du Massachusetts, John Kerry, candidat démocrate à la présidentielle de 2004, avait lui aussi appelé à voter pour Obama.

"Il est très difficile de battre le label Clinton ici (en Californie)", a expliqué un consultant politique californien, Garry South. "Clinton, quand il était à Washington (à la Maison blanche) soignait cet Etat comme si c'était son propre jardin", a-t-il ajouté.

"La Californie est très importante, mais elle ne l'est pas autant qu'elle l'était en 1972", a expliqué George McGovern, candidat démocrate à la présidence cette année-là. "A l'époque, le mode d'attribution des délégués voulait que celui qui arrive en tête rafle la mise", a-t-il rappelé.

Depuis lors, les prétendants démocrates se partagent les délégués de l'Etat, mais le vainqueur obtient, symboliquement, un coup de pouce.

L'importance de la Californie tient aussi au fait que sa primaire ne se déroule plus en juin, comme naguère, au terme du calendrier des primaires et caucus, mais lors du "super mardi", soit encore au début du processus d'élection des délégués, comme l'a décidé le gouverneur Schwarzenegger.

"Je pense que ça va encore être un rude combat", analyse McGovern, qui a 85 ans et qui a apporté son soutien à Clinton. "Il reste encore tant d'autres grands Etats dont nous allons guetter les résultats. Je pense qu'il va nous falloir patienter encore un moment avant de découvrir le nom du candidat. Cela pourrait même attendre la convention."

Celle-ci aura lieu du 25 au 28 août, à Denver.

Version française Eric Faye

Publié dans Actualités

Commenter cet article