Ayrault dénonce "l'improvisation" de Sarkozy

Publié le par titof

PARIS - Jean-Marc Ayrault a estimé mardi que Nicolas Sarkozy était "un président dans l'improvisation et à la reconquête d'une popularité perdue".

"On ne sait plus très bien quelle est la politique économique et budgétaire de la France, la politique industrielle, la politique européenne. On sent un président qui est dans l'improvisation et la reconquête d'une popularité perdue", a déclaré le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Le député-maire de Nantes a insisté sur "l'inquiétude des Français sur l'avenir du pays, la situation économique, la crise sociale, les problèmes qu'ils rencontrent en terme de pouvoir d'achat, de retraites, de santé". Parallèlement, les Français ressentent un "sentiment d'abandon d'un président de la République qui multiplie les promesses et qui n'est pas capable de les tenir".

Il a cité en exemple le déplacement de Nicolas Sarkozy lundi à l'usine ArcelorMittal de Gandrange (Moselle). "Il y a de quoi s'interroger entre ce qu'il promet la veille et ce que la ministre de l'Economie le lendemain dit qu'elle fera". Alors que le président a affirmé que l'Etat était prêt à faire des investissements pour sauver l'usine menacée de fermeture, la ministre de l'Economie Christine Lagarde a prévenu mardi que l'Etat ne va pas "subventionner" ArcelorMittal.

"Cela ressemble aux promesses à Boulogne sur les quotas de pêche", a ironisé M. Ayrault. Nicolas Sarkozy avait plaidé le 19 janvier devant des pêcheurs français pour une remise à plat et un assouplissement des quotas de pêche européens, avant de revenir sur ses propos dans une lettre adressée à la Commission européenne. "C'est profondément choquant et ne peut créer que de la désillusion et du découragement", a estimé le président du groupe socialiste.

Jean-Marc Ayrault a précisé que les socialistes boycotteraient la présentation vendredi du plan banlieue à l'Elysée. "Nous n'irons pas assister à ce show présidentiel qui n'est rien d'autre qu'un show de campagne électorale", a-t-il lancé. AP

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article