Pour Aurélie Filippetti (PS), "le plan kärcher antiglandouille a fait pschitt !"

Publié le par titof

PARIS (AFP) - Aurélie Filippetti, porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, a affirmé vendredi, à propos du plan banlieue présenté par Nicolas Sarkozy, que "le plan kärcher antiglandouille a fait pschitt!".

Dans un communiqué, la députée PS de Moselle juge que ce plan est "un non-événement convenu et sans portée".

Mme Filippetti concède "quelques bonnes propositions disparates, comme l'aide pluri-annuelle aux associations, le busing, la création d'internats scolaires, les contrats d'autonomie" mais elle juge que le "discours du +candidat président Lapalisse+, n'a été qu'une suite d'incantations exaltées".

"Nous attendions du président de la République des mesures concrètes budgétées sur le rééquilibrage financier entre villes pauvres et villes riches, sur la fiscalité locale et la dotation urbaine", juge-t-elle, avant de dénoncer le "vide abyssal" au lieu d'"annonces fortes".

Pour elle, "le gouvernement se cantonne une nouvelle fois dans les effets d'annonce. Les habitants des quartiers ne peuvent plus attendre!".

Le porte-parole du PS Julien Dray a quant à lui décerné vendredi une note "en dessous de la moyenne" au plan "Espoir banlieue" exposé par le Président Nicolas Sarkozy qui est selon lui privé "de souffle, de vision".

"Puisque la mode est à l'évaluation au gouvernement (...), c'est au dessous de la moyenne", a ironisé Julien Dray lors d'un point de presse au siège du parti avec le secrétaire national à la solidarité urbaine, Vincent Léna.

Selon le député de l'Essonne, "il y a eu neuf mois de travail, beaucoup d'énergie dépensée par Fadela Amara, qu'il faut saluer". Mais, "à part reprendre des choses qu'on connaissait déjà, il n'y a pas de souffle, pas de vision (...) Ce n'est pas l'élan en faveur d'une grande politique urbaine qu'on attendait", a-t-il ajouté.

Il a toutefois souligné que les élus locaux socialistes ne joueraient pas "la politique du tout ou rien".

Publié dans Actualités

Commenter cet article