Neuilly: "une péripétie qui ne doit pas occulter le reste" estime Ségolène Royal

Publié le par titof

PARIS (AFP) - Le psychodrame électoral de Neuilly-sur-Seine est "une péripétie qui ne doit pas occulter le reste", a déclaré la socialiste Ségolène Royal mardi sur RMC et BFM-TV en déplorant une "espèce de feuilleton permanent et désolant".

Dans une interview au Parisien publiée le même jour, l'ex-candidate à la présidentielle estime que Nicolas Sarkozy est "en pleine dérive monarchique en désignant qui est son successeur ou qui ne l'est pas, à quel moment on l'installe et à quel moment on le retire".

"Cette péripétie ridicule offre un spectacle affligeant de la morale politique", ajoute-t-elle à propos de la situation à Neuilly-sur-Seine où le porte-parole de l'Elysée David Martinon, parachuté par Nicolas Sarkozy, a été évincé par le propre fils du chef de l'Etat, Jean Sarkozy.

Quant à la baisse du président de la République dans les sondages, Mme Royal a estimé sur RMC et BFM-TV qu'elle était due au fait que "les résultats ne sont pas là par rapport à la masse de promesses qui ont été faites". Elle évoque également l'étalage de sa vie privée dans la presse. "Etre chef de l'Etat, c'est ne plus être un homme ou une femme comme les autres, c'est représenter un Etat, une nation, un pays. Donc on attend de la tenue, de la distance, une certaine allure".

Interrogée sur le fait de savoir si Nicolas Sarkozy porte atteinte à la fonction de président de la République, elle a répondu : "Je le crois. Je ne suis pas la seule à le penser, tout le monde le dit, tout le monde le pense et comme il y en a encore pour quatre ans, j'espère pour le pays qu'il va se ressaisir".

Publié dans Ségolène Royal

Commenter cet article