Ségolène Royal en banlieue: "Nicolas Sarkozy doit rendre des comptes sur le plan banlieue"

Publié le par titof

LYON - Ségolène Royal a demandé à Nicolas Sarkozy de "venir dans six mois dans un quartier populaire pour rendre des comptes" sur le plan banlieue, jeudi au cours d'un déplacement en banlieue lyonnaise, à Vaulx-en-Velin et Villeurbanne (Rhône), où elle était venue soutenir les candidats socialistes de ces communes.

"Je demande à Nicolas Sarkozy de venir dans six mois dans un quartier populaire pour rendre des comptes sur le plan qu'il a annoncé, a déclaré l'ex-candidate socialiste à la présidentielle. "On en a assez de cette parole politique qui n'est plus suivie d'effet et de ces annonces à répétions", a-t-elle ajouté.

Mme Royal a par ailleurs regretté que le président de la République "n'ait pas annoncé son plan banlieue dans un quartier populaire, mais qu'il soit resté sous les ors du palais présidentiel".

Dénonçant un "plan sur la comète" et "un plan de la désillusion", la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes a exhorté les habitants de ces quartiers à voter "pour des maires de gauche".

"Le vote pour les municipales est un vote d'espérance face à l'inertie du gouvernement actuel" a-t-elle souligné. "Ce sont eux qui peuvent faire en sorte que des choses soient faites au quotidien, dans le respect des gens".

Ségolène Royal a formulé de son côté plusieurs propositions, comme l'accompagnement individuel des enfants dès le plus jeune âge, l'accès des jeunes au premier emploi, avec un contrat de professionnalisation, l'apprentissage et des associations pour venir en aide aux parents. "Surtout je veux convaincre les jeunes que c'est en travaillant qu'on peut y arriver", a-t-elle ajouté.

Dans le quartier du Mas du taureau à Vaulx-en-Velin, resté célèbre depuis les émeutes de 1990, Ségolène Royal s'est offert un bain de foule. L'ex-candidate à la présidentielle qui avait récolté 64,03% des suffrages au second tour à Vaulx-en-Velin a été accueillie aux cris de "Ségolène 2012" et de "Ségolène présidente". Dans la bousculade, les habitants ont joué des coudes pour lui offrir des roses et lui serrer la main.

"C'est un honneur, je suis contente parce qu'elle est venue au coeur de notre quartier. C'est pas comme Fadela Amara, soulignait une habitante, faisant référence au déplacement de la secrétaire d'Etat à la Ville le 22 janvier pour annoncer les contours du plan banlieue.

Mme Royal s'est ensuite rendue dans un quartier populaire de Villeurbanne avant de se prêter à une séance de dédicace de son ouvrage "Ma plus belle histoire, c'est vous", dans une brasserie du centre-ville.

Publié dans Actualités

Commenter cet article