François Hollande juge la comparaison entre morale laïque et religieuse "choquante"

Publié le par titof

PARIS - Le Premier secrétaire du PS François Hollande a jugé jeudi "choquante" la comparaison effectuée par Nicolas Sarkozy entre la morale d'un instituteur et celle de responsables religieux.

"On voit bien qu'il a voulu laisser penser, même écrire qu'il y avait une morale supérieure à une autre", a déploré François Hollande sur France Info. "Cette comparaison non seulement n'est pas fondée, mais choquante".

"Il y est revenu hier (lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France, le CRIF, NDLR) au prétexte qu'il y avait d'un côté l'honnêteté, l'instituteur, de la tolérance et de l'autre, du côté du pasteur, du curé, du rabbin, de l'imam, c'était de la transcendance dans la crédibilité, et qu'elle était d'autant plus forte qu'elle se déclinait dans la radicalité de la vie", a-t-il rappelé. Et "il faudrait avoir une vie radicale pour la vie terrestre pour avoir une morale supérieure à celle de l'éducateur, de l'enseignant?".

Le député-maire de Tulle a souligné que "Nicolas Sarkozy a le droit en tant que croyant, puisqu'il se présente comme tel, d'exprimer ses positions mais il est le président de la République celui qui doit défendre une conception beaucoup plus large que la sienne". "La laïcité ce n'est pas la négation de la liberté de conscience, mais la reconnaissance de cette liberté, c'est le fait aussi de séparer l'espace privé et l'espace public".

Le sénateur socialiste de l'Essonne Jean-Luc Mélenchon a jugé sur LCI que "le président n'a pas à se transformer comme il le fait en une espèce de prédicateur". "En réalité, ce sont des provocations auxquelles il se livre, j'ai l'impression qu'il cherche une diversion par rapport au désastre annoncé" des élections municipales.

Interrogé sur la proposition de confier à tous les enfants de CM2 la mémoire d'un des 11.000 enfants français victimes de la Shoah, François Hollande a estimé que "chaque fois qu'on peut faire transmettre les exigences du devoir de mémoire, il faut le faire". AP

Publié dans Actualités

Commenter cet article