SARKOZY, “UN EGO HYPERTROPHIÉ QUI NE PEUT MENER QU’À LA COLÈRE OU LA MÉLANCOLIE”

Publié le par titof

Ben dis donc, je ne pensais pas que cela irait aussi vite… surtout quand on voit dans quel état est “l’opposition” (ou ce qui prétend l’être)…

[Le Monde Check List - 14/02/2008]

Sarkozy : une si désastreuse image de la France
Le constat est unanime dans la presse étrangère, à l’unisson de son homologue française. Nicolas Sarkozy est en position difficile. Mais au- delà de l’aspect purement politique, après quelques mois au pouvoir et à la veille d’élections qui auront valeur de test de popularité, c’est l’image du président qui est pointée du doigt.

Le très sérieux FT
(
http://www.ft.com/cms/s/0/796d17aa-da4e-11dc-9bb9-0000779fd2ac.html) titre sur l’aspect bling-bling de Nicolas Sarkozy et n’hésite pas à parler de traits de caractère ternissant l’image de la fonction présidentielle. Pour le quotidien britannique, les efforts que Nicolas Sarkozy “pourrait faire pour tenter de corriger le tir risquent simplement de le pousser à plus de populisme”.

L’IHT
(
http://www.iht.com/articles/2008/02/13/europe/sarkozy.php) se concentre sur la femme du président français et son interview dans L’Express. Carla Bruni chercherait à gommer son image de croqueuse d’hommes.

Pour El Pais
(
http://www.elpais.com/articulo/internacional/Sarkozy/c/est/fini/elpepiint/20080214elpepiint_12/Tes), Nicolas Sarkozy est malade. Son ego souffrirait d’une “hypertrophie probablement irréversible”. Le journal entrevoit un isolement du président “qui ne peut le mener qu’à la colère ou à la mélancolie”. Paradoxe, son impopularité viendrait de son comportement personnel et non de ses réformes…

LA SOURCE

Commenter cet article