Listes communes LO avec PS et PCF dans presque 65 villes

Publié le par titof

PARIS (AFP) - L'ex-candidate à l'élection présidentielle Arlette Laguiller a indiqué mardi que Lutte ouvrière allait participer à des listes d'union "dans presque 65 villes" avec le Parti socialiste et le Parti communiste.

"Dans presque 65 villes on va faire des listes d'union : dans 40 % des cas la tête de liste est du Parti socialiste, dans 60% des cas la tête de liste est du Parti communiste", a précisé Mme Laguiller sur France 2.

"Là où les accords n'ont pas été possibles, dans environ 100 à 110 villes, Lutte ouvrière a des listes autonomes", a-t-elle aussi indiqué.

Lutte ouvrière avait décidé début décembre, lors d'un congrès à huis clos, d'adopter une stratégie inédite d'alliance aux municipales avec des partis de gauche, dont le PS, après son revers à la présidentielle (1,33%).

Interrogée sur l'absence d'accord avec la LCR, Mme Laguiller a expliqué que Lutte ouvrière ne souhaitait pas participer à la construction du nouveau grand parti de gauche anticapitaliste que veut lancer Olivier Besancenot.

"On ne peut pas être dans ces municipales sur des listes avec la LCR qui sont des espèces d'étapes dans la construction d'un parti auquel nous ne voulons pas participer", a-t-elle dit.

"C'est un parti un peu attrape-tout, pour ceux qui se disent les orphelins des partis, mais qui veut renoncer à certaines choses auxquelles on tient, nous: le marxisme, le trotskisme", a poursuivi Mme Laguiller.

"A mon avis ce sera un parti réformiste radical qui pourra sans doute jouer un rôle. Tant mieux et je regarde ça avec sympathie mais ce n'est pas le type de parti que l'on veut construire", a-t-elle insisté.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article