Ford Blanquefort: la justice demande le déblocage du site par les grévistes

Publié le par titof

Le tribunal de grande instance de Bordeaux a ordonné mercredi à quatre représentants syndicaux de lever le blocage de Getrag Ford Transmissions (GFT) à Blanquefort (Gironde), interdit d'accès aux camions depuis samedi par des salariés, a-t-on appris auprès de la direction.

"Le juge a rendu une décision pour que le blocage de GFT soit levé et assigné personnellement les quatre syndicalistes à faire lever les barrages", a indiqué à l'AFP un porte-parole de Ford-France. "La décision est exécutoire sous astreinte de 1.000 euros par jour", a-t-il ajouté. La direction de GFT avait assigné dans le cadre d'une procédure de "référé heure à heure" quatre syndicalistes, représentant l'intersyndicale CGT-FO-CFTC-Unsa de l'usine FAI, pour entrave au fonctionnement de GFT. Les 900 salariés de GFT sont au chômage technique depuis mercredi en raison du blocage des approvisionnements par des salariés de l'usine voisine de Ford Aquitaine Industries (FAI), selon la direction. Des salariés de FAI, usine employant 1.600 salariés qui fabrique des boîtes de vitesse automatiques à destination du marché américain, empêchent depuis samedi les camions d'accèder au site, bloquant les livraisons de pièces aux deux usines. Ils réclament des mesures concrètes pour pérenniser les emplois chez FAI alors que la fin de la production des boîtes de vitesse automatiques a été annoncée pour avril 2010.

Scandale, la mort programmée de Ford Blanquefort, y comprit par la justice, plus de 10000 emplois directs ou indirectes sont menacés, et tous le monde ou presque s’en fout, heureusement que V. Feltesse maire de Blanquefort, Pascale Got Députée du Médoc, sont mobilisés, et il est ou le président de la République ? Et la liberté de faire grève….

A bon entendeur…..

Christophe

Publié dans Actualités

Commenter cet article