Les socialistes vent debout contre le rapport Attali

Publié le par titof

PARIS (Reuters) - Le rapport Attali sur la libération de la croissance "n'est ni juste socialement ni efficace économiquement", a dénoncé lundi Benoît Hamon, au diapason du reste du Parti socialiste à deux jours de la remise officielle des travaux de la commission.

"Il nous liste 317 mesures dont pas une seule sur les salaires, pas un mot!", s'est insurgé le député européen sur Canal+.

"Ils disent que le problème de la compétitivité française c'est qu'on ne joue pas assez sur la baisse des prix. Nous, nous disons que le problème de la compétitivité, c'est son absence ou sa faiblesse de productivité", a expliqué Benoît Hamon, dont le "think tank, baptisé La Forge, présentera jeudi matin un "contre-rapport".

"Il faut à nos yeux davantage investir dans l'avenir, la recherche-développement là où ils parient eux sur un environnement concurrentiel, où pour gagner du pouvoir d'achat on est encouragé à être des consommateurs plus avisés, à choisir des prix les plus bas" ce qui amènent les entreprises à baisser leurs coûts de production "la plupart du temps en baissant les salaires", a-t-il déploré.

"Les consommateurs sont presque devenus les arbitres d'une situation où l'on consomme moins cher, on agit contre son propre intérêt de salarié et de citoyen", a-t-il insisté.

"Cette situation c'est tout simplement le modèle que propose (Jacques) Attali avec lequel nous voulons rompre parce qu'il n'est ni juste socialement ni efficace économiquement".

Bruno Le Roux, qui tenait lundi le point de presse hebdomadaire du PS, soupçonne Jacques Attali, ancien conseiller de François Mitterrand, de préparer l'augmentation de la CSG et celle d'un point de la TVA sociale.

"Comme le gouvernement a indiqué qu'il mettrait en oeuvre toutes les recommandations du rapport Attali, nous demandons s'il confirme pour les prochaines semaines l'augmentation de la CSG et de la TVA" et de la CRDS, a déclaré le secrétaire national.

Le PS est persuadé que la droite s'apprête à lancer un "plan de rigueur" au lendemain des scrutins de mars, a-t-il ajouté.

Dimanche, dans son discours devant les secrétaires de section du PS réunis à Paris, François Hollande a cité sans le nommer le rapport Attali, maniant l'humour.

"On confie des rapports dont on ne sait pas très bien où ils vont finir. Remarquons tout de même le courage de ceux qui les font", a dit le premier secrétaire du PS.

"Proposer l'ouverture de toutes les professions, lesquelles pour beaucoup votent pour la droite, c'est plutôt intéressant! Proposer la suppression des départements à la veille d'élections cantonales? Cocasse! Proposer l'ouverture sans règle de toutes les grandes surfaces, les petits commerçants apprécieront!", a-t-il raillé.

Laure Bretton

Publié dans Actualités

Commenter cet article