Daniel Bouton reçoit 7 millions d'euros en stock-options en 2007

Publié le par titof

PARIS (Reuters) - Le P-DG de la Société générale, Daniel Bouton, a perçu en 2007 près de sept millions d'euros par la cession de ses stock-options en 2007, écrit vendredi le journal le Parisien.

Il a réalisé cinq opérations de levée et une acquisition-cession le 20 décembre, comme il en a la possibilité en tant que dirigeant de la société. La dernière opération lui a rapporté à elle seule 3,5 millions d'euros.

L'opération la plus fructueuse a été réalisée en mai lorsque le P-DG de la banque a vendu, alors que le titre de sa banque était au plus haut, à 154 euros. Il devait chuter dans les jours suivant en raison de la crise des crédits à risque américains.

Les dirigeants sont tenus légalement de vendre leurs stock-options dans certaines périodes de l'année, mais ne sont cependant pas obligés de procéder à des transactions dans ces moments.

En dépit d'appel de plusieurs responsables politiques à sa démission, Daniel Bouton a été maintenu à son poste, la semaine dernière, par son conseil d'administration.

Il a dit avoir proposé une première fois sa démission lors de la découverte d'un "trou" financier dans les comptes, le 18 janvier, ce qui a été refusé. Il a alors annoncé qu'il renonçait à six mois de salaire pour "contribuer au redressement" de sa société.

La direction de la banque rejette sur un trader, Jérôme Kerviel, la responsabilité d'une perte de 4,9 milliards d'euros en 2007 dans des opérations risquées.

La société a perdu par ailleurs en 2007 deux milliards d'euros en raison d'investissements malencontreux dans des produits liés aux crédits à risques américains, les subprimes.

Thierry Lévêque

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Thalasrum 02/02/2008 11:12

Pas suffisamment surprenant pour être navrant. C'est cependant particulièrement choquant!!!!Sinon, ce blog est pollué par les pubs, c'est assez désagréable d'être agressé par ces messages dès qu'on entre sur ce blog!