«Le petit Nicolas s'est marié»

Publié le par titof

De l'Italie à la Roumanie, l'annonce du mariage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni a fait grand bruit dans la presse internationale. Mais pour beaucoup de journaux, une seule question se pose: cet évènement tombe-t-il à pic à l'heure où le chef de l'Etat convainc de moins en moins les Français.

Italie
Première page pour Nicolas Sarkozy et Carla Bruni. Pour le grand quotidien milanais Il Corriere della Sera, «un chapitre médiatisé jusqu’à l’ennui s’achève, un autre débute». Le journaliste s'interroge: «Quel effet sur les sondages, aujourd’hui en chute libre?» De son côté, Bernardo Valli, éditorialiste à La Repubblica évoque les «noces soixante-huitardes de Carla et Sarko». Et le journaliste d’insister: «Il y a une nouvelle first lady à l’Elysée. Une étrangère.

Non pas parce qu’elle est d’origine italienne mais parce que c’est une chanteuse, une modèle, avec ses propres ambitions. C'est une touche soixante-huitarde chez un président conservateur.»

Espagne
Exit Nicolas Sarkozy, le quotidien espagnol El Pais ne s'intéresse qu'à la «belle, riche et célèbre» Carla Bruni. «Sa vie sentimentale est une suite de personnages célèbres, des rockers Eric Clapton et Mick Jagger aux acteurs Kevin Costner et Vincent Perez en passant par l’ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius ou le magnat américain Donald Trump». Pour le quotidien espagnol, ce mariage «tombe à pic. Ceux qui accusent Sarkozy d’utiliser sa vie privée comme rideau de fumée à ses problèmes politiques y trouveront une nouvelle justification.»

Royaume-Uni
A défaut d'avoir le père, le Sunday Times interroge le fils. Sur les marchés de Neuilly, Jean Sarkozy confie qu’il espère que le mariage de son père lui permettra d’aller mieux. «Les choses ont été assez difficiles pour lui dernièrement.» La une du Sunday Telegraph montre une Carla Bruni, vêtue d'une robe de mariée. «Speedy Sarko se marie après onze semaines.» Pour le grand quotidien conservateur, l'union s'est faite trop rapidement. «Le premier chef d’Etat français à avoir divorcé», titre The Independant. Pour l'ensemble de la presse britannique, Sarkozy aurait précipité son mariage en vue de sa visite, en mars prochain, à Buckingham Palace, afin d'éviter un problème de protocole. La reine refuserait de recevoir un homme non marié et sa dulcinée.

Roumanie
Rien de moins qu'une interruption de programmes sur les télévisions roumaines, pour annoncer le mariage de Nicolas Sarkozy. Du côté de la presse écrite, le journal Adevarul estime que c'est une bonne nouvelle pour les relations franco roumaines. Evenimentul Zilei déclare avec ironie: «C’est le mari de Carla Bruni qui vient ce lundi en Roumanie.» Mais la presse roumaine ne se pose qu'une seule question: viendra-t-elle avec lui ou non? Un officier chargé du protocole a déclaré au journal Cotidianul avoir reçu la consigne d’être préparé au cas où elle viendrait. Tout en précisant que, a priori,… elle ne viendrait pas.

Allemagne
«Le Petit Nicolas s’est marié» titrait, dimanche, le très populaire quotidien allemand Berliner Zeitung. Le magazine der Spiegel se demandait: «Ce mariage éclair aidera-t-il le Président à remonter dans les sondages?». Le reste de la presse du dimanche traitait l’événement en pages intérieures, reléguant même l’affaire en dernière page, à la rubrique faits-divers, pour le quotidien Tagesspiegel. Le très sérieux Frankfurter Allgemeine Zeitung présente sur son site électronique une vidéo de l’hôtel de Vérone, dans le nord de l’Italie, où pourrait avoir lieu le voyage de noce.

A. GYORI / REUTERS ¦ Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni se prélassent à la terrasse d'un café dans les jardins du palais de Versailles, le 3 février 2008.

 

M.A.

Publié dans Actualités

Commenter cet article