Jouyet flingue Guaino

Publié le par titof

dsc03962.jpgDans une interview au Figaro (vendredi 25 janvier), Jean-Pierre Jouyet s’est payé sauvagement Henri Guaino.

Pour le secrétaire d’État aux affaires européennes (à gauche), le projet d’union euro-méditerranéenne, concocté par le conseiller spécial (à droite) de Nicolas Sarkozy comme alternative à l’adhésion de la Turquie, est une « véritable pomme de discorde » entre la France et l’ensemble de ses partenaires. Il est vrai que personne ne veut de ce nouveau machin qui risque d’être redondant avec le processus de Barcelone et la politique de voisinage et présente l’inconvénient de n’inclure que les pays riverains de la Méditerranée… « Les Allemands sont très sensibles au principe d’une concertation en amont, avant tout effet d’annonce. Or nous avons tendance à faire des annonces le matin et vouloir les réaliser le soir. Il ne faudrait pas qu’on se mette à construire un projet à côté ou en dehors de l’UE, ce qui constituerait un très grave point d’achoppement. Nous devons veiller à ne prendre aucune décision stratégique dans ce domaine sans que tous nos partenaires soient associés ».

Le problème est que la France a déjà programmé un sommet sur la Méditerranée, à Paris, les 13 et 14 juillet prochain, au tout début de sa présidence de l’Union. Pour Jouyet, c’est la « crédibilité » de la présidence française qui va se jouer : « nous sommes placés devant un choix stratégique : soit nous privilégions une présidence française ambitieuse assurant la nécessaire continuité des dossiers européens, tout en donnant les impulsions nécessaires, soit nous considérons que l’Union méditerranéenne, en soi, est plus importante que tout le reste. Mais à ce moment-là, nos partenaires pourraient nous demander de choisir ».

Il est clair que le quai d’Orsay ne supporte plus le conseiller spécial de Sarkozy, celui-ci contribuant à brouiller l’image de la France auprès de ses partenaires européens comme je l’explique dans Libération  de samedi. Ambiance, ambiance.

LA SOURCE

Publié dans Vu sur le Web

Commenter cet article